18/06/2006

La « Porte de la Paix » : Une célébration active et citoyenne du Processus de Paix

La présente proposition se veut être une installation plastique positive et pro-active.

Cette installation se constitue de deux ventilateurs, de leurs gainages et de deux drapeaux de 4,5 mètres par 3 mètres de hauteur disposés face à face. Les ventilateurs ne fonctionnant pas, les drapeaux ne flottent pas. La mise en marche du système n’est possible que par l’échange d’une poignée de mains entre deux personnes. Celles-ci sont invitées à monter chacune sur un petit promontoire et à se serrer la main par dessus un petit olivier, symbole de paix, disposé entre les deux promontoires. Le léger courant passant à travers les deux individus se boucle et déclenche le fonctionnement des ventilateurs qui hissent les drapeaux respectifs pendant une période d’une minute.
Pas d’État sans acceptation de l’autre.

Mais les accords de Paix ne sont pas encore signés, l’application de la feuille de route n’est pas encore réalisée. Jérusalem n’est pas encore la capitale de l’Humanité.

Les moteurs vont s’arrêter, les drapeaux se remettre en berne…

Mais la volonté citoyenne s’exprime, la raison l’emportera sur la haine, sur le Rond-point Schuman à Bruxelles, chacun peut prolonger le fonctionnement des drapeaux en échangeant une poignée de mains avec une autre personne, chaque nouvelle poignée de mains est comptabilisée sur un compteur disposé à proximité de l’installation.

Le site Internet de la feuille de route, de l’Europe ou de la Porte de la Paix www.portedelapaix.org  expliquant, de manières succincte et didactique, les accords pour un règlement acceptable du conflit, sur bases des résolutions des Nations-Unies invite le lecteur-spectateur à signaler son adhésion dans la liste des signataires et donc à prolonger par un clic le fonctionnement ou le redéclenchement des ventilateurs. L’installation et le compteur sont visibles sur le site Internet, ce dernier additionne le nombre de citoyens-pacifistes qui actionnent les drapeaux à distance au nombre de poignées de mains échangées à Bruxelles.
Une poignée de mains, 2 clics, 3 poignées de mains, 10 clics,
20 poignées de mains, 100 clics,
1000, 10 000, cent mille, …
L’opinion publique euro-méditerranéenne s’exprime, aspire à la dernière poignée de mains, définitive.

Alain De Clerck

« L’Europe est forte.
Tous les hommes deviennent frères.
Ici et maintenant. »

12:07 Écrit par Youri | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

i Hola ! Salut alain, on se boit UN verre ?

S.

Écrit par : Selçuk M. | 04/07/2006

Les commentaires sont fermés.